Connexion
Accueil
.
Translate my forum
.





Bonjour !

Forums


Rechercher
Résultats par :
Recherche avancée
Mots-clés

Flux RSS

Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Admin
Messages : 292
Date d'inscription : 13/01/2014
Voir le profil de l'utilisateurhttp://histoiresincroyables.forumactif.org

Du fluorure dans l’eau potable bon ou pas ?

le Jeu Fév 02 2017, 18:39





Buvez-vous une eau à laquelle on a ajouté du fluorure. Contrairement au chlore, le fluorure n’augmente en rien la potabilité de l’eau ; son ajout vise strictement à réduire l’incidence de la carie dentaire. La fluoration de l’eau fait l’objet de conclusions contradictoires : certaines tests invoquent un taux d’efficacité de 60 % tandis que d’autres démontrent qu’il n’y a pas de différence significative sur le plan de la santé bucco-dentaire entre la population des villes qui fluorent leur eau potable et celles qui ne le font pas. … Alors, efficace la fluoration ?
Le fluorure pose des risques bien réels pour la santé : il peut entraîner la fluorose dentaire ou osseuse, des pathologies liées à une surdose de fluorure. La fluorose osseuse peut causer une foule de problèmes dont l’ostéoporose et un risque élevé de fractures. De plus, quatre études nord­-américaines ont démontré que dans les communautés où l’eau est fluorée, les bébés nourris au lait maternisé reconstitué, les grands buveurs d’eau et les personnes ayant des troubles rénaux s’exposent à des apports en fluorure qui dépassent les taux sécuritaires. La norme de la concentration en fluorure de l’eau potable artificiellement fluorée, établie à 0,7 mg/L, peut être dépassée sans consé­quences légales parce qu’il s’agit d’une recommandation et non d’une exigence légale. Rien de bien rassurant !
Comme les fluorures sont utilisés pour prévenir ou atténuer la carie dentaire, ils sont reconnus pour avoir une fonction thérapeutique, fonction qui, selon la loi, est attribuée à des médicaments ou des produits de santé naturels. Les fluorures devraient donc faire l’objet d’un processus légal d’homologation. Ce n’est pas le cas ; ils sont plutôt classés dans la catégorie des additifs de traitement de l’eau, même s’ils traitent les gens et non l’eau.
Le Dr Pierre Jean Morin et le naturopathe Gilles Parent, coauteurs du livre La fluoration : autopsie d’une erreur scientifique, ont obtenu les preuves, auprès des autorités de la santé du Québec et des municipalités, que la province n’effectue aucun test de toxicologie sur le fluorure utilisé. Elle s’en remet plutôt à une certification de la National Sanitation Foundation, un consor­tium sans imputabilité légale qui n’effectue aucun test de toxicologie. ans ces tests, il est impossible de prouver l’innocuité des produits chimiques servant à la fluoration.
Alors, pourquoi le gouvernement québécois maintient­il sa position de favoriser la fluoration de l’eau potable ? On sait pourtant que l’acide fluosilicique, l’agent de fluoration le plus utilisé au Canada, provient principalement des usines de fertilisants à base de phosphate. Il est extrait des filtres épurateurs antipollution installés sur les énormes cheminées des usines d’engrais phosphatés, parce que la loi interdit de le rejeter dans l’environnement. C’est donc un déchet industriel toxique qui est ajouté à notre eau potable.

PDF à télécharger - le fluor



_________________
Mayanne
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum