Connexion
Accueil
.
Translate my forum
.

Forums




Bonjour !

Forums


Rechercher
Résultats par :
Recherche avancée
Mots-clés

zika  

Flux RSS

Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Admin
Messages : 280
Date d'inscription : 13/01/2014
Voir le profil de l'utilisateurhttp://histoiresincroyables.forumactif.org

Les tampons hygiéniques, dangereux pour la santé

le Lun Mai 08 2017, 03:13




C'est un fait : les femmes utilisent en moyenne 11 000 tampons hygiéniques sur une vie! On en a beaucoup parlé ces derniers jours. Ces tampons pourraient être en effet dangereux pour la santé et provoquer le 'SCT' : le syndrome du choc toxique. Il s'agit d'une infection rare, mais grave. C'est indiqué sur les modes d'emploi de ces tampons, mais malheureusement peu de personnes prennent le temps de les lire.

Le syndrome du choc toxique, c'est une infection causée par des toxines produites par une bactérie : le staphylocoque doré, présent chez 20 à 30% des femmes. Toutes le femmes porteuses de la bactérie ne développent pas les toxines au contact des tampons, mais cela peut arriver. Il n'y a pas de statistiques sur le sujet car les médecins connaissent mal ce syndrome. Il ne s'agit pas de la première chose à laquelle on pense lorsqu'on a de la fièvre, la nausée, des diarrhées, des maux de gorge, des vertiges ou des douleurs musculaires ... Or il est pourtant urgent et indispensable de réagir très vite afin d'éviter que ça empire.

Ce mardi 25 avril, une enquête a été diffusée sur France 5, réalisée par Audrey Gloaguen et intitulée "Tampon, notre ennemi intime". Cette enquête en a choqué plus d'un(e) ... La journaliste renseigne : "Avec le documentaire, il faut que les gens sachent! C'est quelque-chose de très inquiétant! On a étudié six grandes marques de tampons utilisés par les femmes, et on a trouvé dans les tampons entre vingt et trente composants chimiques. On est en droit de se demander à quoi cela correspond, quelles sont leurs toxicités. Et dans le film, on a mis l'accent sur un des composant chimique qui nous semblait le plus problématique, à savoir les phtalates. On a retrouvé dans les six tampons des phtalates, dont ceux nommés 'DEHP', et qui sont notamment interdits par la Commission européenne, sauf autorisation spéciale suspectée d'être cancérigène, et dont on sait aujourd'hui qu'il peut y avoir une incidence entre phtalates et fertilité".

Un sujet pris au sérieux au SPF Santé publique

Yseult Navez, toxicologue au service public de santé, ajoute qu' "On prend déjà le sujet au sérieux au SPF Santé publique également. Nous allons donc lancer dès l'année prochaine une analyse par rapport aux substances potentiellement dangereuses, contenues non pas seulement dans les tampons, mais aussi dans les langes pour enfants, par exemple. Les phtalates sont reconnus comme potentiellement perturbateurs endocriniens. L'autre souci, c'est qu'il n'a toujours pas été décidé au niveau européen ce qui est 'perturbateur endocrinien'. Mais on va lancer cette analyse en 2018. En attendant, on vous conseille de bien lire et de suivre les indications qui sont sur les notices, que peu de gens lisent et qui ne sont pas là pour décorer. Il faut aussi contacter son médecin généraliste ou son gynécologue si on a une question ou le moindre problème. Et en attendant, pour celles qui veulent aller plus loin et appliquer ce principe de précaution, il existe déjà sur le marché belge des marques de tampons où il est noté sur l'emballage qu'ils sont sans substance plastique, synthétique, qu'ils n'ont pas été blanchis au chlore, etc...".

Un produit dont il faut absolument connaître la composition

Audrey Gloaguen rappelle qu'il serait temps que l'on consacre du temps à la composition des tampons hygiéniques : "C'est hallucinant! Ce produit existe depuis des années, mais il n'y a rien! En Europe, la Commission européenne a obligé les fabricants, notamment ceux de l'industrie cosmétique, à lister les ingrédients qui composent les produits. Mais pour un produit aussi sensible qu'un tampon, il n'y a rien! Il est sans doute temps que les pouvoirs publics s'emparent de cette question au niveau européen, et que les industriels soient obligés de nous dire ce qui composent réellement les tampons!".

L'affaire des tampons Rely

"Aux Etats-Unis, il y a eu une affaire vers la fin des années 70 - début des années 80 qui s'appelle ' L'affaire des tampons Rely ', qui ont provoqué plus de 600 chocs toxiques chez les femmes et une centaine de femmes décédées. Suite à cela, les autorités américaines ont expliqué que plus les tampons étaient absorbants, plus il y avait de risques de faire un choc toxique. De plus, plus on laisse le tampon longtemps, plus le milieu de culture est là, et plus le staphylocoque peut se développer. C'est pourquoi il est très important de suivre ce qui est dit dans la notice!".

Voir la vidéo :



_________________
Mayanne
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum