Connexion
Accueil
.
Translate my forum
.

Forums




Bonjour !

Forums


Rechercher
Résultats par :
Recherche avancée
Mots-clés

zika  

Flux RSS

Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Admin
Messages : 280
Date d'inscription : 13/01/2014
Voir le profil de l'utilisateurhttp://histoiresincroyables.forumactif.org

Autodéfense – vol – enlèvement – agressions

le Jeu Aoû 20 2015, 05:35
Monsieur X roule tranquillement sur l’autoroute quand une camionnette blanche se porte à sa hauteur.
Rien d’anormal, jusqu’à ce que l’autre véhicule tente de le pousser vers l’accotement.
Monsieur X est accompagné de sa femme et de ses enfants de 7 et 11 ans.
Pas question de risquer l’affrontement avec un enragé du volant ! Il quitte l’autoroute…
La camionnette le suit. Monsieur X se range sur le bas-côté en espérant que l’autre le dépassera, mais celui-ci freine dans un grand crissement de pneus, enclenche la marche arrière et tente d’emboutir la voiture de la petite famille.
- “J’ai cru notre dernière heure arrivée ! dit Monsieur X. Ma femme et ma fille hurlaient. Mon fils priait…”
Monsieur X redémarre et slalome dans la circulation pour tenter de semer la camionnette.
Dans se précipitation, il prend un virage trop large, part en tête-à-queue et s’immobilise au milieu d’une intersection.
La camionnette jaillit d’un tournant et frôle le véhicule de Monsieur X. Celui-ci redémarre et, plus loin, réussit à se réfugier auprès d’une voiture de police.
Le chauffard sera arrêté quelques minutes plus tard. Soûl.
Cette histoire pourrait arriver à n’importe qui : sans tomber dans la paranoïa, nous sommes tous des victimes potentielles d’une mauvaise rencontre.
Une stratégie : savoir d’avance ce que l’on doit faire en pareil cas -  S’enfuir, se battre, sauver notre peau d’une manière ou d’une autre, Pour que l’effet de surprise ne nous paralyse pas. Surtout ne pas vivre la peur au ventre… Mais de la prudence !
Si l’on part en voiture sur des routes peu familières, comme Monsieur X et sa famille, entrez les coordonnées des postes de police et des hôpitaux environnants dans votre GPS.
En cas de danger, il vous suffira d’appuyer sur un bouton pour savoir où aller chercher (et trouver) du secours.
Gardons toujours entre nous et la voiture qui nous précède une distance suffisante pour voir ses feux arrière. Ainsi, nous pouvons manoeuvrer pour nous échapper si quelqu’un tente d’entrer dans notre véhicule ou freine brusquement devant nous.






Conseils aux femmes pour se défendre


Tous les jours, les femmes sont victimes de harcèlement en rue, d’agressions ou tentatives d’agressions dans l’espace public. En atteste un nouveau témoignage, celui d’Eliisa Vergote, qui rapporte sur Facebook avoir été harcelée dans le métro bruxellois, à la station Madou. La jeune femme entend dénoncer le harcèlement quotidien dont sont victimes toutes les femmes : « Quand je suis en public, je ne veux plus me faire harceler, je ne veux plus que les hommes me mettent mal à l’aise, me lancent des commentaires, me fassent des soi-disant ‘compliments’, me murmurent des choses ou me touchent. »


L’ASBL Garance, qui lutte contre les violences faites aux femmes, propose de nombreux cours d’autodéfense et même de « défense verbale contre le harcèlement de rue ». Irène Zeilinger, la présidente, nous livre cinq conseils pratiques en cas d’agression.


1. Désigner précisément une personne pour vous aider


Appeler simplement « à l’aide », même dans une rue fréquentée, peut s’avérer vain, en témoigne l’expérience de la jeune femme qui dénonce l’immobilisme des autres passagers de la rame. C’est ce qu’on appelle en psychologie « l’effet du témoin » : chaque individu reporte la responsabilité sur quelqu’un d’autre et personne ne se décide à agir. Si cela vous arrive, il est donc conseillé de désigner précisément une personne « Vous, Monsieur, avec l’écharpe bleue, aidez-moi ! » De la même manière, les passants hésitent parfois à porter secours… parce qu’ils ne savent pas quoi faire. Précisez donc éventuellement aussi l’aide que vous attendez.


2. Faire un scandale


Dans les cours de « défense verbale », l’ASBL propose une série de stratégies possibles. Ainsi, faire un scandale dans un lieu public permet d’attirer toute l’attention et les regards sur soi. L’agresseur a de grandes chances de s’éclipser.


3. Opter pour la confrontation


Autre stratégie, plus directe. « Il s’agit de poser clairement les limites de façon verbale ou non verbale, explique Irène Zeilinger. Avec un regard franc, déterminé, les yeux dans les yeux ou une phrase prononcée de façon affirmée : « Vous n’avez pas le droit de poser votre main sur moi, arrêtez cela immédiatement ! » Cela montre qu’on n’a pas peur. »


4. Faire ou dire quelque chose qui n’a… aucun sens !


C’est ce qu’Irène Zeilinger appelle « l’intervention paradoxale ». Il s’agit donc de dire ou de faire quelque chose qui n’a strictement aucun sens dans la situation : se mettre à chanter la Brabançonne à tue-tête, demander à son agresseur ce qu’il a mangé la veille, etc. Résultat : l’agresseur est décontenancé et ne sait plus comment réagir. Mais il s’agit évidemment d’avoir de l’imagination…


5. Se faire confiance


Certaines stratégies demandent évidemment un peu d’élaboration et de présence d’esprit. Pas forcément facile en situation de danger. Pour Irène Zeilinger, l’important est de faire confiance à son instinct, de prendre les choses au sérieux si notre instinct nous dit qu’il y a un problème… Bref, de se faire confiance !



Dernière édition par Admin mayanne le Sam Mar 26 2016, 03:02, édité 4 fois
avatar
Admin
Messages : 280
Date d'inscription : 13/01/2014
Voir le profil de l'utilisateurhttp://histoiresincroyables.forumactif.org

Re: Autodéfense – vol – enlèvement – agressions

le Jeu Aoû 20 2015, 05:50
Il faut savoir que tous les malfaiteurs préfèrent les cibles faciles, les gens qui ont l’air dans la lune.
Ne leur laissons aucune chance ! Dans la foule, repérons les individus qui détonnent par leur comportement, leur tenue vestimentaire ou leur attitude… Quelqu’un nous paraît bizarre ? Suivons notre intuition !
Mademoiselle X attendait seule à un arrêt d’autobus. Soudain, des adolescents lui arrachent son sac et partent en courant.
Furieuse, elle se lance à leur poursuite… Et reçoit un coup à la tête avant d’être poussée contre une voiture.
Heureusement, elle ne sera pas grièvement blessée. Mais elle retiendra la leçon.
“La meilleure défense, dans ce cas, c’est de ne pas se défendre, dit-elle. J’aurais mieux fait de rester à l’arrêt et, à l’arrivée de l’autobus, de demander au chauffeur d’appeler la police.”
Conseil : A l’étranger comme dans un quartier douteux, gardons toujours un peu d’argent sur nous dans un portefeuille ou un porte-monnaie à part, ou encore dans une poche extérieure facilement accessible. Si des voyous s’approchent de nous, remettons-leur cet argent sans protester. Ils nous bousculent ? Essayons de nous placer sur une pelouse ou asseyons-nous sur un banc pour éviter d’être blessé en cas de chute.
En général, es voleurs se contentent de l’argent et s’enfuient sans malmener leur victime.
avatar
Admin
Messages : 280
Date d'inscription : 13/01/2014
Voir le profil de l'utilisateurhttp://histoiresincroyables.forumactif.org

Re: Autodéfense – vol – enlèvement – agressions

le Jeu Aoû 20 2015, 06:08
Croyons-le ou non, nous possédons toutes les capacités physiques nécessaires pour nous défendre en cas d’agression. On les utilise même tous les jours…
“Dans les vidéos de la police, les combats de rue et même les combats extrêmes, personne n’utilise de techniques très poussées d’arts martiaux.”
Pas besoin d’être ceinture noire pour neutraliser un agresseur ! Nous doutons de nos capacités ?


avatar
Admin
Messages : 280
Date d'inscription : 13/01/2014
Voir le profil de l'utilisateurhttp://histoiresincroyables.forumactif.org

Re: Autodéfense – vol – enlèvement – agressions

le Jeu Aoû 20 2015, 06:17
La prochaine fois que vous vous promènerez dans votre quartier ou au centre commercial, mettez-vous dans la peau d’un voleur ou d’un prédateur.
A qui vous attaqueriez vous en premier ? Pourquoi ? En repérant ces cibles, vous éviterez d’en devenir une vous-même.
* La joggeuse et son Ipod, en fermant ses oreilles au monde, elle se prive d’un des sens les plus importants pour sa sécurité. La musique abaisse en outre son niveau de vigilance.
* L’automobiliste qui se gare près d’une fourgonnette, l’autre véhicule lui bloque la vue et pourrait facilement abriter un criminel.
* L’homme d’affaires qui pose sa mallette. Les gens déposent leurs sacs à l’arrêt d’autobus, à la caisse, pour parler plus commodément au téléphone, pour regarder si le taxi arrive… C’est comme ça que les voleurs s’enrichissent.
* L’adolescent qui signale son portefeuille : observez quelqu’un un moment. Tôt ou tard, il portera la main à sa poche pour vérifier que son portefeuille y est toujours. L’information n’aura pas échappé aux voleurs à la tire.
* Les mamans du parc absorbées par leur conversation sont si occupées à se parler qu’elles ne voient pas leurs  enfants s’éloigner.
* La vieille dame et son chèque de retraite, elle encaisse son chèque à intervalles réguliers, le deuxième vendredi du mois, toujours à la même heure. Les criminels adorent les gens prévisibles.
* La voiture déverrouillée tas de ferraille ou voiture de course, verrouillez-la ! Un intrus pourrait s’y cacher.
* L’élégante et son sac à main côté rue. Pour un voleur motorisé, la tentation est grande de le lui arracher, puis de filer.
avatar
Admin
Messages : 280
Date d'inscription : 13/01/2014
Voir le profil de l'utilisateurhttp://histoiresincroyables.forumactif.org

Re: Autodéfense – vol – enlèvement – agressions

le Jeu Aoû 20 2015, 15:08
Sachons d’avance comment réagir en cas de menace
Agression : Criez “au feu!” plutôt qu’”au secours !”
En entendant un appel à l’aide, la plupart des passants sont portés instinctivement à se protéger eux-mêmes. Ils hésitent à s’approcher, de crainte d’être agressés.
En entendant des cris d’alerte à l’incendie, par contrer, les gens se disent généralement qu’ils pourront donner un coup de main. A tut le moins, leur curiosité les poussera à aller voir ce qui ce passe.
Dans un cas comme dans l’autre, vous avez de meilleurs chances d’être secouru.
Tentative d’entrée par effraction : Un drôle de bruit vous réveille en pleine nuit ?
N’allumez pas ! En vous éblouissant, la lumière compromettrait votre vision nocturne. De plus, si vous vous tenez près d’une fenêtre, l’intrus potentiel saura tout de suite où vous êtes .
Que faire ? Composez immédiatement le numéro de la police, puis appuyez sur le bouton d’alarme du dispositif d’ouverture automatique de votre garage. La plupart des modèles sont équipés de cette fonction, qui peut déclencher l’alarme à une distance de 10-20 mètres environ. La sirène effraiera probablement le malfaiteur. Si vous n’avez pas de garage, achetez un chien qui aboie fort.
Un inconnu à la porte : Pour s’introduire chez les gens, certains criminels revêtent un uniforme ou se font passer pour des livreurs ou des messagers. Exigez de tous vos visiteurs inconnus qu’ils vous montrent un preuve d’identité, même s’ils semblent appartenir à la police. Le document doit vous être présenté par le judas de la porte ou par une fenêtre. Des doutes subsistent, demandez un numéro de téléphone qui vous permettra de vérifier que votre visiteur travaille bien pour l’entreprise de livraison qu’il dit représenter.
Enlèvement : Le kidnapping constitue l’une des situations les plus dangereuses qui soient. Les ravisseurs sont généralement des gens très organisés. Ils planifient soigneusement leur coup, et vous emmènent dans un endroit où vous pourriez être gravement blessé, voire tué.
Résistez le plus longtemps possible, ne laissez pas votre agresseur prendre le dessus. La plupart des enlèvements se produisent dans des lieux publics, où vos chances de vous échapper et de rester en vie sont les plus fortes. Criez, débattez-vous, essayez de vous enfuir par tous les moyens. Si votre assaillant a une arme, soupesez le risque qu’il s’en serve et voyez si vous avez encore intérêt à résister.
Au volant, provoquez un accident. Si vous ne pouvez pas vous défendre… Votre agresseur est assis su la banquette arrière et pointe un  pistolet sur votre tête… Provoquez un accrochage dans une rue très passante. En percutant une autre voiture, vous attirerez les regards. En général, cela suffit à faire fuir l’agresseur.
Si vous êtes enfermé dans le coffre d’un véhicule, cherchez le loquet de déverrouillage : dans les modèles récents, le coffre peut être ouvert de l’intérieur. Si la voiture ne possède pas ce dispositif, brisez l’un des phares arrière et agitez votre main ou votre pied pour attirer l’attention des passants.
Tentative de viol : Ce sont des situations délicates, auxquelles il faut réagir selon les circonstances. Tout geste peut, selon le cas, aggraver le situation. Fiez-vous à votre intuition.
Votre agresseur est-il déguisé ? S’il porte un masque, c’est probablement pour éviter que vous ne puissiez le reconnaître. En d’autres termes, il n’a sans doute pas l’intention de vous tuer.
Si il vous attaque à visage découvert, il se peut qu’il envisage d’aller jusqu’au meurtre. Dans ce cas, n’hésitez pas à prendre plus de risques pour vous échapper.
Résistez passivement par votre langage corporel. Serrez les jambes et croisez les bras pour signifier votre opposition.
Sapez son fantasme d’amour-passion. Le violeur se fait souvent toutes sortes d’idées sur la natures de son geste. Ramenez-le à la réalité en lui disant, par exemple : Cela ne ferait pas plaisir à ta petite amie. Je n’aime pas cela.  Tu me fais mal !  Pour lui montrer qu’il n’est pas en train de vivre une aventure torride, comme il le pense peut-être, mais qu’il vous agresse.  Mark safarik 
avatar
Admin
Messages : 280
Date d'inscription : 13/01/2014
Voir le profil de l'utilisateurhttp://histoiresincroyables.forumactif.org

Re: Autodéfense – vol – enlèvement – agressions

le Jeu Aoû 20 2015, 15:34
Pour se rappeler toutes ces techniques dans le feu de l’action…. Il faut répéter !
Entrainez-vous à composer le numéro d’urgence et à parler : Pourquoi devient-on blême sous l’effet de la peur ? Parce que nos mécanismes de défense redirigent le flux sanguin de la périphérie du corps vers le centre. Au passage, on perd une partie de la motricité fine : les doigts et même la langue sont alors engourdis. Voilà pourquoi il faut s’entraîner à composer le numéro des secours et répéter ce que l’on devra dire : donner le nom de la rue, le numéro de la maison. Il y a un intrus dans la maison. Venez tout de suite !
L’ensemble du processus doit devenir automatique, quel que soit votre niveau de stress. Débranchez vos téléphones et demandez à tous les membres de votre famille de répéter les phrases d’appel. Faites la même chose à l’aide de cellulaires éteints. Sans oublier de composer sur la bonne touche des secours et Envoyer.
Les répartiteurs de la police reçoivent régulièrement des appels de personnes âgées si terrifiées qu’elles n’arrivent plus à prononcer un mot. Tout ce qu’ils entendent, c’est un halètement de panique. Ce n’est pas quand on est en danger qu’il faut se demander quoi faire ! A ce moment-là, vos réactions devraient être devenues machinales.
Répétitions d’agression : Les écoles, les entreprises et même les familles organisent régulièrement des exercices d’incendie. Il faut ajouter les agressions à la liste des éventualités auxquelles se préparer : établissez un plan des lieux indiquant les voies de sortie et les bonnes cachettes, puis entraînez-vous à les utiliser. Discutez en famille des mesures à prendre en cas d’intrusion : quelles fenêtres permettent de sortir sans se blesser ? Quels objets utiliser pour briser les vitres ? Où se mettre à l’abri ? On croit généralement qu’on sera à la hauteur en cas de danger. C’est faux. On régresse à son niveau d’entraînement. Et si celui-ci est inexistant…
Instructive télévision : Le petit écran n’a pas que des défauts; il peut même vous aider à faire face à une situation menaçante. Notre cerveau contient des neurones miroirs qui réagissent aux situations que nous observons comme si nous étions en train de les vivre. Ainsi, quand le personnage d’un film fracasse une vitre avec une chaise pour emmener les enfants en lieu sûr, repassez la scène à plusieurs reprises et répétez-la mentalement. Devenez le héros de votre propre film, dites-vous que c’est ce que vous ferez dans une situation semblable. C’est ainsi que les militaires et policiers se préparent au pire.
La photo plutôt que la vidéo : Comment les agents des services secrets gardent-ils leur esprit affûté pendant une surveillance de trois heures ? En prenant des photographies mentales de leur environnement et en repérant les personnes susceptibles de poser problème. Ils s’entraînent à rester concentrés. L’exercice suivant augmentera votre capacité d’attention.
Posez un jeu de cartes sur la table. Le plus rapidement possible, retournez les cartes une par une. Quand vous tombez sur un valet, déposez-le face vers le haut. Placez les neuf à droite du valet et les trois, à droite du neuf. Débarrassez-vous des autres cartes. Une fois la partie finie, battez le jeu et recommencez. Il est impossible de penser à sa liste d’épicerie quand on fait cet exercice. L’esprit est totalement concentré sur chacune des cartes et reste dans l’instant présent. C’est cela qu’il faut faire en cas de danger…. Thomas Taylor
Contenu sponsorisé

Re: Autodéfense – vol – enlèvement – agressions

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum