Connexion
Accueil
.
Translate my forum
.





Bonjour !

Forums


Rechercher
Résultats par :
Recherche avancée
Mots-clés

Flux RSS

Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Admin
Messages : 292
Date d'inscription : 13/01/2014
Voir le profil de l'utilisateurhttp://histoiresincroyables.forumactif.org

Le retour des tiques et les infections

le Lun Juin 20 2016, 04:01





Les premiers rayons de soleil font à peine leur apparition qu'il faut déjà penser à se prémunir contre les éventuels risques printaniers. Parmi ceux-ci, le retour des tiques dont la morsure peut s'avérer dangereuse car ces arachnides acariens sont porteurs de plusieurs maladies.




La plus connue est la maladie de Lyme ou borréliose. Elle est causée par la bactérie Borrelia Burgdorferi. Généralement bénigne et peu symptomatique, elle est parfois à l'origine de problèmes sérieux.


La tique peut également transmettre une anaplasmose due à une bactérie pathogène, l'Anaplasma phagocytophilum. Le nombre d'anaplasmoses recensées en Belgique est relativement faible, mais reste pourtant encore trop élevé par rapport au reste de l'Europe. 366 cas ont été diagnotiqués entre 2000 et 2008, alors qu'une petite centaine a été enregistrée dans les autres pays européens au cours de la même période. La maladie se caractérise par des symptômes grippaux qui apparaissent dans les cinq à quinze jours après la morsure de tique: fièvre élevée (39°C, voire plus), douleurs musculaires, maux de tête et parfois douleurs articulaires. Contrairement à la maladie de Lyme, l'anaplasmose ne se traduit pas par une éruption cutanée. La plupart du temps, les symptômes disparaissent spontanément après quelques jours. En Belgique, les complications dues à une anaplasmose sont relativement rares. Les personnes les plus vulnérables sont celles dont le système immunitaire est déjà affaibli ou les personnes âgées. L'anaplasmose, tout comme la maladie de Lyme, peut être traitée par antibiotiques (10-14 jours).


1. Un contrôle renforcé


Les tiques peuvent s'immiscer partout sur le corps. Elles ont toutefois une préférence pour l'aine, l'arrière des genoux, les aisselles, le bas du dos, derrière les oreilles et à la racine des cheveux au niveau du cou. Après une promenade ou un pique-nique, vérifiez qu'aucune tique n'est restée accrochée à vos vêtements, sur la nappe ou les serviettes. N'hésitez pas à utiliser une loupe! Demandez à quelqu'un d'examiner minutieusement les parties de votre corps que vous ne pouvez vous-même inspecter. Lavez vos vêtements à 60°C et passez-les au sèche-linge.


2. Un retrait rapide


Plus la tique reste accrochée longtemps à votre peau, plus importants sont les risque de transmission d'une maladie. N'utilisez pas d'alcool, d'iode, d'huile ou de coton imbibé de savon pour tenter d'enlever la tique. Saisissez la tique en plaçant la pince spéciale (en vente en pharmacie) le plus près possible de votre peau. D'un geste sec et sans exercer de mouvements de rotation, extrayez-la mais ne laissez pas la tête de la tique sous la peau. Désinfectez correctement la plaie et la pince à l'alcool. N'oubliez pas de vous laver les mains.


3. Une visite chez le médecin


Si vous pensez que la tique est présente depuis plus de 24 heures, consultez un médecin qui vous prescrira peut-être un traitement. Si vous avez été mordu endéans les 24 heures et que vous avez ôté la tique, contrôlez régulièrement l'endroit de la morsure et l'apparition d'un éventuel rond rouge autour de la plaie. Prêtez également attention aux autres symptômes. N'hésitez pas à consulter en essayant de mentionner la date et l'endroit de la contamination.











Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum