Connexion
Accueil
.
Translate my forum
.





Bonjour !

Forums


Rechercher
Résultats par :
Recherche avancée
Mots-clés

Flux RSS

Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Admin
Messages : 292
Date d'inscription : 13/01/2014
Voir le profil de l'utilisateurhttp://histoiresincroyables.forumactif.org

Votre habitation est-elle protégée contre la foudre ?

le Lun Juin 27 2016, 12:52



Un rapport récent de l'Intergouvernemental Panel on Climate Change a indiqué que les orages seront plus violents dans le futur. Le climatologue Jean-Pascal van Ypersele déclarait : “Naturellement, tous les orages ne résultent pas des changements climatiques, mais dans certaines circonstances, le risque d'orage est effectivement plus élevé. Et les crues occasionnent des dégâts notamment aux infrastructures. Il faut s'attendre à ce que cela engendre des coûts importants."


Cage de Faraday


Heureusement, vous n'êtes pas totalement démunis face à ces possibles impacts de foudre. Vous pouvez protéger votre habitation de manière proactive. Et en 2014, le vieux principe de la Cage de Faraday est toujours d'actualité. Sur le toit, est placé un câble en cuivre ou en aluminium qui absorbe la décharge électrique, qui est ensuite dirigée, via des conducteurs, dans les murs vers la terre dans le sol.


Pas obligatoire


Le système paratonnerre n'est pas obligatoire pour les maisons privées, mais je le recommande”, précise Karel Broos, chef du service d'étude de Hommema, spécialisé dans les protections contre la foudre. “N'importe quelle maison peut être touchée par la foudre. Au plein coeur de la ville, vous êtes mieux protégé grâce aux bâtiments élevés mais dans la plupart des communes, c'est moins le cas.”


Supprimer la moindre résistance


Pour une habitation de 10 m de large et 9 m de profondeur, il faut compter un budget de 1.600 à 1.800 €, installation comprise. “Il existe un système avec un câble en cuivre sur le faîte du toit et deux câbles descendants pour la connexion à la terre. Les éléments débordants, comme une chapelle ou une cheminée, sont davantage protégés en y installant un câble de 20 ou 30 cm. La foudre choisit toujours le chemin où la résistance est la moins forte.”


Protection contre les surtensions


Le risque d'impact direct demeure naturellement faible. “Il s'agit de clients qui ont déjà été victimes d'un impact de foudre ou qui ont une peur irrationnelle de l'orage”, pense Karel Broos. “Ce pour quoi je dépenserais de l'argent, pour ainsi dire sans compter, c'est la protection contre les surtensions. C'est même obligatoire mais dans la pratique, peu de gens le font.”


Des dégâts jusqu'à 1,5 km à la ronde


En cas de surtension, le courant envoyé dans l'installation électrique est beaucoup trop élevé. Cela occasionne des dégâts irréparables à l'installation et aux appareils. “Un coup de foudre peut ainsi provoquer des dégâts dans un rayon de 1,5 km”, explique Karel Broos. “Je prendrais donc des mesures. Le risque d'impact indirect est en effet nettement plus élevé que le risque d'impact direct.”


Coût du module de surtension


Un module de surtension, qui se place à côté du disjoncteur différentiel, coûte en tout et pour tout 450 €. “Avec le parafoudre dont vous avez besoin si vous faites également placer un paratonnerre, vous vous en sortez avec 600 €”, déclare Broos.


Entièrement protégé pour 2.500 €


Donc avec 2.500 €, je peux dormir sur mes deux oreilles ? “Avec ce montant, vous équipez une maison moyenne d'une protection contre la foudre et contre les surtensions. Dans ce cas, toute votre installation est protégée, de la machine à laver aux prises de contact. Ce n'est pas du luxe. Lorsque la foudre s'abat, il ne reste généralement plus rien des gaines isolantes autour des câbles.”


Uniquement les habitations isolées ?




Une protection contre la foudre offre aussi un plus dans les maisons mitoyennes et semi-mitoyennes. “Mais je commencerais par discuter avec les propriétaires des maisons voisines. Il revient moins cher de tout protéger au même moment. Dans ce cas, nous pouvons tirer les câbles au-dessus de tous les toits et nous ne devons pas prévoir des câbles descendants pour chaque habitation. Il faut certes une connexion avec le tableau basse tension.


Panneaux photovoltaïques : risque accru


Encore un groupe cible qui, selon Broos, doit être sensibilisé : les propriétaires de panneaux photovoltaïques. “Des recherches ont montré que les habitations avec des panneaux photovoltaÏques sont plus exposées au risque d'impact direct de la foudre. De plus, les dégâts sont plus importants. Il ne s'agit d'ailleurs pas uniquement de décharges entre un nuage et la terre. Des décharges entre nuages peuvent aussi provoquer des dégâts, en raison du champ magnétique qu'elles créent.”


A peine visible


Le cuivre comme l'aluminium conviennent pour un paratonnerre. Dans des grands projets, la différence de prix de l'aluminium peut être décisif, mais pour une habitation, Broos préfère le cuivre. “Au début le cuivre est encore très brillant, mais avec le temps, il se couvre d'une patine verte qui le rend plus discret. Nous pouvons parfaitement intégrer les conducteurs entre les tuiles ou les ardoises. Pour les toits en chaume seulement, il faut prévoir un espace de 10 cm au moins par rapport au revêtement de toiture. Dans une nouvelle construction, nous pouvons aussi dissimuler joliment les câbles descendants dans la façade”, ajoute Karel Broos.


Auteur: Tom Mondelaers

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum